AccueilPortailFAQGroupesS'enregistrerRechercherConnexion

Partagez | 
 

 Développement du langage chez l'enfant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Selenya

avatar

Mon âge : 40
Un petit mot : Le bonheur fuit celui qui le cherche.
Mes enfants : Noah 6 1/2 ans


:yxw: les filles

Voici un petit repére sur le développement du langage

Attention tous les enfants n'entrent pas dans le langage au même rythme, ni de la même façon.

Le langage du nourrisson


Le nourrisson n'émet que des sons végétatifs : pleurs de détresse, cris de faim... Mais il est déjà sensible aux sonorités de la parole, il différencie des contrastes phonétiques discrets : 'ta', 'ton', 'pat' et 'tap'.

Si dans les premiers temps, les sons du bébé n'ont pas de sens pour lui, son entourage va lui en donner. Le bébé va établir un lien entre ses cris et la présence des adults, il va les utiliser comme des signaux adressés à son entourage pour qu'il agisse sur lui.

Pendant les premières semaines les bébés apprécient plus particulièrement les voix féminines. Au cours de sa vie intra-utérine, il a surtout perçu des sons aigus, les seuls à traverser facilement les 'parois' qui les séparent du monde extérieur.

La voix masculine sera à son tour appréciée par habituation.

Dès la première semaine, le nourrisson distingue la voix de la mère de celle des autres locuteurs, ainsi que sa langue maternelle des autres langues (il y a accélération de son rythme de succion à une voix étrangère).

A 2 mois


il 'jase'. Période des gazouillis et roucoulements : 'aheu' plutôt que 'areuh' car il ne peut pas encore prononcer des consonnes.

Progressivement, l'enfant va reconnaître les personnes et établir un lien entre les paroles qu'elles prononcent et certains objets qu'elles désignent.

Aux environs de 3 mois


l'enfant comprend des mots simples comme "papa". L'un des facteurs fondamentaux permettant le développement de la communication linguistique va être la communication affective, pour que l'enfant parle il faut qu'il le désire.

Vers 4 mois


ses gazouillis vont correspondre à un babillage plus complexe. Vers la fin de la première année, le babillage est plus clair et on constate la répétition intentionnelle de certaines sonorités, l'enfant a alors la possibilité de prononcer le premier mot.

Ce premier mot manifeste l'intention d'une signification précise et correspond véritablement à l'accès au langage. Il n'y a pas de mot privilégiés apparaissant plus systématiquement que d'autres. L'âge d'apparition se situe entre 9 et 12 mois.
Ce premier mot a plus de signification pour l'enfant qu'il n'en a pour l'adulte, c'est pourquoi on le qualifie de mot-phrase car il ne renvoie pas seulement à un objet mais à une action ou à une situation. Ex : "maman" peut signifier "elle arrive"

Vers 14-16 mois


le 'proto-langage'. Les mots ressemblent encore à du babillage mais ils ont une signification pour l'enfant et ses proches. L'enfant comprend bien plus de choses qu'il en exprime, par exemple, la syntaxe. Ses mots sont des phrases contractées en un mot. Il est capable, par exemple, de comprendre : 'Attends mon bébé, maman va te donner ton biberon, puis nous irons faire une petite promenade...', mais il ne pourra exprimer s'il préfère faire la promenade d'abord et manger ensuite.

A partir de 18 mois


apparition des phrases. Dès 2 ans, il apprend un mot par heure (en moyenne). L'enfant va aussi bien retenir les mots rares que les mots courants. Cette mémorisation peut être dépendante de son goût pour la sonorité du mot, de l'amusement à le prononcer...

Quelques chiffres

- 10 mois = 1 mot
- 1 an = 3 mots
- 18 mois = 20 mots
- 21 mois = plus de 110 mots
- 2 ans = plus de 200 mots
- 3 ans = près de 900 mots
- 6 ans = plus de 2500 mots

Les petits défauts d'élocution



Les anomalies du langage chez les petits peuvent être liées à un problème d'audition, à une malformation physique, ou encore à un dysfonctionnement de la maîtrise du langage.

Certains de ces troubles disparaîtront d'eux-mêmes vers l'âge de 3 ou 4 ans, mais d'autres doivent être examinés au plus tôt.

Si son babillage s'appauvrit ou n'évolue pas, une baisse d'audition est la première cause à envisager.

Le zozotement (ou 'zézaiement')



Il se traduit par la difficulté à prononcer certains sons : l'enfant remplace par exemple le 'ch' par 's', le 'j' par 'z'.
Ce petit défaut s'estompe généralement de lui-même vers l'âge de 4 ans.

Sucer son pouce entraîne une mauvaise position de la langue qui peut provoquer ou perpétuer le 'zozotement'.

Le bégaiement



Il faut distinguer le bégaiement d'origine physiologique, qui dure généralement le temps de l'apprentissage de la parole puis disparaît vers 3 ans, d'un problème pathologique plus sérieux.

Celui-ci peut apparaître à n'importe quel âge, souvent après un événement qui a bouleversé l'enfant (un nouveau petit frère par exemple). Il s'agit généralement d'enfants inquiets, qui ont peu confiance en eux.

Le retard de langage



On ne peut véritablement en parler qu'à partir de 3 ans, si l'enfant a un vocabulaire très réduit, construit mal ses phrases et n'utilise pas la première personne en parlant de lui.

D'autre part, s'il ne prend jamais l'initiative de parler avec les enfants de son âge et les adultes, s'il ne semble pas comprendre des phrases longues mais relativement simples.

La dyslexie



Il s'agit d'un trouble du développement linguistique et neuropsychologique dont les causes sont encore mal connues. Il peut être léger, moyen ou particulièrement sévère. Par exemple, l'enfant a tendance à confondre les sons : 'ch' et 'j', 'f' et 'd', 'g' et 'k'..., et les lettres de formes voisines : 'd' et 'b', 'q' et 'p'.

Si on ne peut véritablement pas parler de dyslexie avant l'âge de trois ans, certains signes peuvent être annonciateurs :

- à l'âge de 18 mois, l'enfant peut avoir du mal à contrôler sa motricité en marchant ;
- à 2 ans, il est possible que le démarrage du langage soit trop lent ;
- à 3 ans, certains troubles de la motricité peuvent encore persister, et l'on remarque quelques difficultés à prononcer certains sons ou à construire des phrases correctes, surtout s'il s'agit de mots longs et multisyllabiques.

70 % des dyslexiques présentent des antécédents familiaux

Voici encore un sujet trés intéressant a lire sur le développement du langage

http://www.ac-reims.fr/ia08/charleville_nord/langage.pdf















Information prise sur le site http://www.e-monsite.com/isabellesamyn/rubrique-1014149.html


 
 

Invité Merci pour tous ses messages qui chaques jours font vivre le forum
 
Revenir en haut Aller en bas
 

Développement du langage chez l'enfant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Doux nuage forum d'échange sur l'enfance et l'hypotonie ::   :: infos sur l'éveil,la santé,l'éducation et le développement des enfants-